Eric Damas

photo présentaton Eric DAMAS 1

Eric DAMAS

 

« C’est la théorie qui définit ce qui peut être observé. » disait Einstein.
Je m’efforce donc de me libérer des théories pour mieux englober les particularités et la réalité de chacun.
Pour cela, j’utilise des outils et positionnements non invasifs et respecte les croyances de chacun. Je m’appuie sur des démarches « sensibles » ou « techniques » en fonction des besoins.

Parmi ceux-ci, vous pourrez trouver :

  • – au cabinet :
    • – l’hypnose Ericksonienne, l’EMDR-HTSMA, les thérapies dites « brèves ». Toutes celles-ci m’ont été enseignées à l’Institut Milton Erickson de Nantes puis à l’institut Mimethys.
    • – la radiesthésie, le magnétisme.
  • – à domicile :
    • – les mesures de pollutions électromagnétiques, Ingénieur Mesures en Rayonnements Non Ionisants, j’ai travaillé partout en France pour une association nationale pendant plus de trois ans sur toutes les problématiques en allant de la ligne à Haute Tension aux problématiques de téléphonie mobile. A l’aide de mes appareils de mesures professionnels, je peux vous permettre de découvrir dans quelle ambiance électromagnétique vous vivez et voir ainsi si celle-ci correspond aux normes admises par les scientifiques indépendants.
  • – la géobiologie ou étymologiquement, la connaissance de la vie au niveau de la terre, permet de s’assurer d’une ambiance saine à travers la détection et le travail sur des manifestations comme les veines d’eau souterraines ou bien d’autres beaucoup plus complexes en passant par des notions plus subtiles telles que les différents mémoires, présences…

Je travail aussi, si besoin, que ce soit au cabinet ou sur les lieux avec ma collègue Katia LANGEARD médium. Cela permet d’augmenter le niveau de sensibilité et d’approfondir la compréhension des personnes ou des lieux.

L’ensemble de ces démarches ne sont pas obligatoirement cumulatives. Un démarche en cabinet n’implique pas nécessairement un travail en géobiologie et l’inverse est vrai également.

Plus j’avance dans ma démarche, plus je m’aperçois qu’au delà des outils, ce qui importe c’est la réalité et la qualité du lien vécu avec la personne, soi-même et l’ensemble sans dimensions.